DSC07494

Le visage caché dans l'arbre : ne s'offre-t-il qu'au regard

qui s'est donné la peine de le chercher ?

Et l'arbre regardait l'homme...

en pensant à la destinée que l'humain réservait parfois

à des congénères moins chanceux que lui.

Mais sacfifier l'arbre revenait à sacrifier l'humain lui-même.

Un immense suicide collectif.