04 septembre 2017

Il faut que je vous dise...

... ce que je n'avais jamais dit :

Le titre de cet album vient tout droit

de mon admiration pour la grande auteure Colette

de son amour pour la nature, 

son lien animal et naturel au monde, de ses mots pour en parler.

Viens que je dise...  émane tout droit d'un de ses plus beau textes

que je connais pratiquement par cœur :

J'appartiens à un pays que j'ai quitté. Tu ne peux empêcher qu'à cette heure s'y épanouisse au soleil toute une chevelure embaumée de forêts. Rien ne peut empêcher qu'à cette heure l'herbe profonde y noie le pied des arbres, d'un vert délicieux et apaisant dont mon âme a soif... Viens, toi qui l'ignores, viens que je te dise tout bas : le parfum des bois de mon pays égale la fraise et la rose. Tu jurerais, quand les taillis de ronces y sont en fleurs, qu'un fruit mûrit on ne sait où, — là-bas, ici, tout près, — un fruit insaisissable qu'on aspire en ouvrant les narines. Tu jurerais, quand l'automne pénètre et meurtrit les feuillages tombés, qu'une pomme trop mûre vient de choir, et tu la cherches et tu la flaires, ici, là-bas, tout près...

 Et si tu passais, en juin, entre les prairies fauchées, à l'heure où la lune ruisselle sur les meules rondes qui sont les dunes de mon pays, tu sentirais, à leur parfum, s'ouvrir ton cœur. Tu fermerais les yeux (...) et tu laisserais tomber ta tête, avec un muet soupir...

 Et si tu arrivais, un jour d'été, dans mon pays, au fond d'un jardin que je connais, un jardin noir de verdure et sans fleurs, si tu regardais bleuir, au lointain, une montagne ronde où les cailloux, les papillons et les charbons se teignent du même azur mauve et poussiéreux, tu m'oublierais, et tu t'assoirais là, pour n'en plus bouger jusqu'au terme de ta vie.

Colette dans Les vrilles de la Vigne

C'est à la fois un hommage à Colette et au travail sensible de Géraldine Hary

qui a su si bien rendre la passion pour ce lien fort qu'ont les enfants avec le monde qui les entoure.

Viens que je te dise

Un avis sur cet album est d'ailleurs déposé ici

Et vous pourrez retrouver sur mon site

ce que j'ai voulu faire passer dans cet album 

qui est aussi un album du lien parent/enfant !

 

 

Posté par catibou à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2016

Ce que disent mes albums

On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

J'ai écrit des albums.

Il vous suffira de cliquer sur le bouton bleu  : 

Mes albums expliqués

sur cette page de mon site Catibou 

vous pourrez comprendre avant de les avoir en main

ce que j'ai voulu faire passer dans chacun d'entre eux.

Si certaines chroniques ou critiques sont bien faites, j'en ai parfois lu certaines

dont les auteurs n'avaient même pas remarqué des choses évidentes...

Sinon, mon intention n'est jamais d'être "pédagogique" au premier plan.

Mais, il y a bien souvent une accroche pour les classes

et leurs enseignants s'ils désirent travailler à partir de mes albums. 

Ce n'est pas encore exhaustif, je le complèterai au fur et à mesure.

 

Catibou pour Ouest France

 

Posté par catibou à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2016

Un petit merci à nos soutiens

A ceux qui soutiennent notre projet, un modeste merci

mais beau... comme un cœur raccommodé.

C'est sur le site Ulule

DSC02445

Mes doigts ont gardé l'odeur poivrée des roses

que je viens de cueillir pour vous !

 

Posté par catibou à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2016

Les témoignages à propos de l'album "Les raccommodeuses des cœurs déchirés"

DSCF2469

Un témoignage tout simple et si émouvant, deux photos

DSCF2465

Oui, vous pouvez sortir vos mouchoirs,

comme je l'ai fait en lisant ces mots de gratitude.

Les paranges on tous besoin d'être soutenus lorsqu'un enfant disparait à l'aube de sa vie.

Ces témignages vont vous égratigner le cœur.

 

Catibou

J'ai reçu des mails et des mails... 

Le dernier date d'il y a quelques jours :

En fait, de formation initiale assistante sociale, j'ai obtenu le diplôme universitaire sur le deuil et le travail de deuil et depuis, j'accompagne des personnes endeuillées. Ce livre est une aide formidable pour les gens. Il est d'une douceur et d'un réalisme incroyable. Les illustrations sont magnifiques. J'ai beaucoup de mal à trouver des livres dans lesquels je me retrouve assez pour les utiliser et les conseiller. 

Je participerai avec grand plaisir à la campagne sur ulule. Tenez-moi au courant et je diffuserai auprès de mon réseau professionnel l'information. À bientôt, Merci beaucoup, bien cordialement, Laurence.

"merci... une amie vient de m'offrir ce merveilleux livre plein de sensibilité et de justesse des mots... 


mon cœur a aussi besoin d'être raccommodé depuis 2 ans 1/2 maintenant ... je ne peux, pour l'instant, penser à votre livre sans pleurer de tout mon saoule, je crois que ma poupée à moi a encore beaucoup de travail d'accros à réparer mon cœur meurtri... Mon ange à moi s'appelle Erwann, et jamais je n'ai vu ses yeux s'ouvrir, et mon cœur a mal, si mal... et c'est ce genre de livre qui aide aussi à avancer, donc merci très fort..."

 Vanessa :

Bonjour Catibou,
Je m’appelle Vanessa et je suis maman d'un petit ange Gabriel décédé à l'âge de 14 mois cela fera 3 ans le 2 janvier. Hier soir, avec mon mari nous avons participé, pour la 3ème fois, à une soirée de Noël de l'association Nos Tout Petits sur Lille. Durant cette soirée nous écoutons des poèmes, des chants en rapport avec le deuil d'un petit. Nous avons était très touché par l'extrait du livre "Les raccommodeuses de cœurs déchirés" écrit par vous même. Les textes et illustrations sont d'une sensibilité et d'une beauté à l'image de notre ange. Les mots nous manquent pour exprimer notre réel sentiment sur votre ouvrage. Après quelques recherches auprès de nos librairies habituelles, nous nous sommes aperçu combien il était difficile de se procurer ce livre. C'est pourquoi je me permets de passer directement par vous pour savoir s'il est possible de commander plusieurs tirages. Nous aimerions en avoir un en notre possession mais également en offrir à quelques membres de la famille proche pour les fêtes de Noël. En espérant du fond du cœur que votre réponse nous satisfera, je vous prie Catibou d'accepter nos sincères félicitations pour votre œuvre.

Plus tard :

Nous sommes encore émerveillés par votre façon d'écrire sur un sujet aussi douloureux mais vous relater avec tant de tendresse et de réalisme. Les illustrations sont très belles aussi.

Sandrine :

bonjour, j'aimerais savoir comment me procurer le livre "les racommodeuses de coeurs déchirés"
je ne le trouve nulle part
jaimerais vraiment l'avoir, car j'ai perdu mon fils Paul il y a un an et ce livre m'a l'air tellement doux
je suis aussi conteuse et alors pourquoi pas un jour le faire vivre et le faire partager
je vous remercie

Nom : B. Sujet : Livre introuvable

Contenu du message : Bonjour,
Recherche désespérément votre livre "Les raccommodeuses des coeurs déchirés" pour ma famille - enfants et petits-enfants - vivant un deuil périnatal. Des associations le recommandent chaudement (par exemple l'ass. "Nos tout petits" à Lille). Des extraits que j'en ai lus me donnent envie de l'offrir à ma famille. Malheureusement il est annoncé "stock épuisé" sur Amazon ou la Fnac. Sauriez-vous comment je peux me le procurer ? Avec mes remerciements.

Nos tout petits 

Votre message me touche beaucoup. C'est vrai que votre livre découvert par une de nos bénévoles, elle même maman endeuillée (une petite Alice à 2 jours de vie il y a plus de 30 ans!) nous a beaucoup plu. Pour ma part en tant que Présidente de l'association Nos tout-petits et donc "chef d'équipe" je trouve que les "poupées" décrivent très bien le rôle et l'action des bénévoles de notre association. Ce serait bien que vous trouviez à faire rééditer ce magnifique ouvrage car nous le citons larga manu.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de nous pour cette réédition.

Pour la "petite histoire" je travaille depuis près de 30 ans en tant que Médecin dans l'accompagnement du deuil périnatal à Lille et il y a 10 ans ... ! Nul n'est épargné.

Bonne continuation et plein d'espoirs (et d'attente) pour la nouvelle parution,

Grand merci Maryse D. 

Stéphanie : 

Bonjour Catibou !

Tout d'abord, un immense merci pour ce merveilleux ouvrage abordant un thème si délicat... avec un texte d'une sensibilité et d'une justesse infinies pour parler d'un sujet si triste et des dessins magnifiques d'une incroyable douceur !
J'ai déjà commandé de nombreux exemplaires aux éditions les Petits Pas de Ioannis pour les offrir aux médecins et sages-femmes qui nous ont accompagnés lors du décès de nos jumeaux, ainsi qu'à plusieurs parents endeuillés que j'ai rencontré... J'ai même réussi à offrir mon livre à moi, car je n'en avais plus en stock.
J'aimerais pouvoir en recommander une dizaine, car j'organise des marchés et co-anime des "cafés deuil périnatal" pour l'association AGAPA Suisse Romande où je rencontre régulièrement des parents ayant vécu une telle épreuve.

Bonjour

J'ai entendu parler de votre livre sur le forum les mamans natures et je voulais savoir s'il était encore disponible et s'il était possible d'en avoir un?

J'ai lu sur des sites...

 http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2011/09/les-raccommodeuses-de-cur..

 Une petite pépite pour aborder de manière subtile le deuil périnatal.

Quand survient la perte d'un enfant, il n'y a pas de mot pour décrire la douleur que ressent la famille. Avec une très grande poésie et avec beaucoup de délicatesse, Catibou nous offre un album incroyable. Les raccommodeuses des cœurs déchirés n'est pas un album larmoyant, il explique simplement, doucement, les étapes que traverse une famille à la suite du décès de l'un des leurs.
J'ai été très émue à la lecture de cet album. le texte est très fort et il est très bien illustré.Géraldine Hary a eu l'intelligence de mettre des couleurs fortes qui illuminent l'ensemble. Ce qui confère à l'album une atmosphère positive. Malgré le travail de deuil et de reconstruction (qui est sombre), la lumière des illustrations montre qu'au bout de ce long chemin, de ce long "raccommodage", il y a l'espoir, la vie qui continue malgré tout.
Un album juste sublime que je vous recommande vivement 

http://www.culture-j.fr/2010/12/06/chroniques/albums/les-raccommodeu..

'avis de Tinote : Comment aborder la perte d'un enfant sans tomber ni dans la sensiblerie ni dans la pitié, et sans blesser les principaux concernés ?
Les Petits Pas de Ioannis ont su le faire avec beaucoup de justesse, de délicatesse, de respect dans l'écrit, et de beauté dans les illustrations vraiment magnifiques. Particulièrement touchée par cet album tout en douceur, faisant partie malheureusement des « principaux concernés », j'ai pleuré toute la journée après avoir lu cet album… et je l'ai lu, relu plusieurs fois, et je me suis précipitée sur mon ordinateur pour envoyer un mail à Catibou pour dire un grand « merci » d'avoir su faire tant de bien.
Et je l'ai prêté autour de moi : pour les parents qui pleurent leur enfant parti trop tôt, pour leurs familles qui eux aussi, sans perdre leur enfant, perdent quelqu'un d'attendu ou d'aimé, pour ceux qui ne savent pas quoi dire quand ça arrive à quelqu'un qu'ils connaissent. Un album à mettre entre toutes les mains, des grands comme des petits. 

http://www.materner-o-naturel.com/boutique/livres/246-les-raccommode..

L'avis de materner O naturel : Les raccommodeuses des coeurs déchirés est un beau livre constitué de texte et de belles illustrations qui nous racontent l'histoire de trois poupées qui raccommodent les coeurs brisés par le chagrin et la perte des êtres chers.
"Enfin du fil pour raccommoder, ravauder, repriser un de ces évènements exilés dans le secret des coeurs intimes, jusqu'alors [...] Un livre pour les tout-petits comme pour les grands, pour lesquels pour autant que quelque chose existe, cela peut arriver, cela pourra être pensé, bercé."
Françoise Gouzvinski, psychologue investie dans la périnatalité et la pédopsychiatrie.

"Quand arrive la plus triste des choses, Poupée et ses amies pleurent puis se mettent au travail. 
Leur ouvrage, un raccommodage très précieux et particulier, est le plus beau et le plus utile travail qui existe au monde. Seul le temps aidera Poupée et ses amies à le mener à bien."
extrait du livre les Raccommodeuses. 

http://souslefeuillage.blogspot.fr/2012/02/les-raccommodeuses-des-co..

L'avis de Laetitia Lael : Voilà un album d'une infinie délicatesse qui nous parle avec des mots tendres et sobres de la perte d'un bébé et du deuil périnatal. C'est un sujet peu voire pas du tout présent dans la production jeunesse, sujet difficile et encore un peu tabou, c'est pourquoi on appréciera la justesse du ton et l'intelligence du propos tout en retenue et en douceur. Il en émane une poésie des images et du texte qui sont en parfaite harmonie. le sujet est triste et douloureux, pourtant Les raccommodeuses des coeurs déchirés est un album lumineux, plein d'espoir et d'amour illustré par des couleurs chaleureuses et pétillantes.
Un album-doudou pour guérir le deuil d'un enfant, apprendre à sourire de nouveau à la vie. 

 http://maman-baobab.blogspot.fr/2012/05/les-raccommodeuses-des-coeur..

L'avis de "Maman Baobab" : Une larme perl[e] au coin de l'oeil de Poupée", le signe pour elle qu'une nouvelle mission commence, celle de raccommoder le coeur submergé de tristesse d'une maman, d'un papa, de frères, de soeurs, d'une famille... Un long travail qui demandera du temps, des larmes, et des bobines de fil... Un long travail, qui demandera des coutures, des surcoutures, des points tout petits, nombreux, serrés, qui lâcheront parfois, qu'il faudra reprendre aussi... pour avancer tout doucement. Ce long travail est celui du deuil délicatement imagé par Géraldine Harry qui adoucit un conte qui permettra d'aborder un sujet compliqué avec douceur et poésie pour les jeunes lecteurs, à partir de 4 ans. 

http://www.librairiechantepages.fr/fiche-Les-raccommodeuses-de-coeurs-dechires-50.html

L'avis des libraires : Quand il est difficile de trouver les mots, un livre qui touche, qui aide, qui accompagne.

http://alter1fo.com/litterature-jeunesse-en-janvier-27139

« Et voilà, c’était encore arrivé. »

Ils s’appelaient Elliott, Jude ou Gabrielle, ou bien ils ne s’appelaient même pas encore. Ils ont eu mal ou pas, ils ont eu peur ou pas, ils ont eu un tout petit bout de vie dehors, ou juste dedans. Ce sontdes enfants et ils sont partis. Et dans le sillage de leur absence intolérable, il y a leurs parents, qui peuvent n’avoir qu’à peine eu le temps de l’être, il y a aussi des grands-parents, des frères et soeurs souvent, des amis sans doute… et tous ont le coeur déchiré.

 C’est à cet instant-là que les Raccommodeuses, Poupée en tête, pleurent une larme précieusequ’elles gardent avec précaution jusqu’à la fin de leur ouvrage long et subtil. Aiguille à la main, trois fils qui rattachent à la vie, le bon coeur de l’enfant offert, les Raccommodeuses recousent à tous petits points, et recommencent quand et autant qu’il le faut, les lambeaux des coeurs de ceux qui restent.

Catibou a le verbe doux et, de sa main légère, vous met des diamants dans les yeux. Ça coulera, ou pas, ça se verra, ou pas… Quoi qu’il en soit, dans son premier album d’une sensibilité aussi juste que son sujet est grave, Catibou a su mettre en mots délicats le deuil après la mort d’un enfant. Elle en réserve judicieusement la responsabilité à de petits personnages presque magiques, laissant aux vivantsle droit à la colère, au chagrin, au temps qui est injuste parce qu’il continue de passer, mais qui est nécessaire pour retrouver la force d’aimer.

 

Et quelle jolie rencontre que celle de son texte, humble et fort, et avec les pinceaux colorés deGéraldine Hary, car dans ses ciels soyeux et tout étoilés d’amour, les petites mains des Raccommodeuses travaillent, les yeux brillants, dans leur bienfaisant silence de poupées. Elle leur permet de repriser ce qui se peut et ce qui n’y croyait plus, à coups de couleurs, de points, d’imprimés et de dentelles, qu’on dirait sortis d’une boite à ouvrage héritée d’un autre temps. Mais ce charme désuetn’use pas les yeux du lecteur, il le plonge avec douceur dans une boite à rubans dont il ressortira grandi de ce qui fut, de ceux qui sont partis.

 On aime jusqu’à la typographie choisie avec un soin particulier, semble-t-il, comme s’il avait falluautant de temps pour écrire chaque lettre dont les traits se dédoublent que pour coudre et recoudre encore patiemment chaque petit point des coeurs déchirés.

Saluons la jeune maison d’édition Les Petits Pas de Ioannis, que mènent deux mamans aux coeurs grands comme ça, puisqu’elles mettent au monde ce doux livre et déjà d’autres, aussisensibles, qui n’auraient pas vu le jour ailleurs. Souhaitons que cette bienveillante fratrie s’étoffe encore dans les mois (l’émoi) à venir !

Les Raccomodeuses des coeurs déchirésCatibou etGéraldine Hary, les éditions Les petits pas de Ioannis, 2010.

 

http://www.nospetitsangesauparadis.com/t12928p50-parents-de-jumeaux-esseules-avenir-souffrance-et-ambivalence

 

J'ai adoré le livre "les raccommodeuses des cœurs déchirés". Il explique le deuil d'une maman, d'une famille sans qu'on sache si le bébé parti a vécu un peu, beaucoup ou pas du tout en dehors du ventre de sa maman. Ça ne parle pas d'un grand-père qui a vécu toute une vie mais vraiment du sujet qui nous intéresse. Il est très doux et plein d'espoirs pour nous, mamans endeuillées.
En tout cas, merci beaucoup pour tous ces livres.  Isabe

bonsoir les mamanges

J'ai acheté le livre "les raccommodeuses des coeurs déchirés".

Je vous le recommande aussi c'est un livre plein d'amour, très apaisant pour un enfant.

Tatiana 1

http://www.bebe.ch/drupal/node/393774

Je me permets de te donner d'autres pistes... au cas où tu ne connais pas encore...
1° un livre pour enfant (et pour parents aussi !) ;-) qui raconte la mort d'un bébé de façon très émouvante et poétique à la fois, avec en prime de magnifiques illustrations: "les raccommodeuses des coeurs déchirés" de Catibou et Géraldine Hary

 http://tony-notre-ange-parti-trop-tot.over-blog.com/25-index.html

En 2010, à peine quelques semaines après l'envol de notre petit Tony,

Nous avions découvert Poupée et ses amies dans le merveilleux livre

Les Raccommodeuses des Coeurs Déchirés

écrit par Catibou,  Illustré par Géraldine Hary

et publié aux Editions Les Petits Pas de Ioannis.

Posté par catibou à 18:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 avril 2016

Le temps des étoiles, première chronique

couverture le temps des étoiles

En voici un extrait, le reste étant à lire sur le site :

Grégoire de Tours, vos critiques de livres d'histoire.

"Dans ce roman historique il y a une grande habileté dans l’ensemble à construire un récit captivant en trouvant les mots pour que l’on s’attache au destin des deux personnages principaux dont la psychologie est peinte avec pudeur et justesse... Par ailleurs les documents insérés dans le récit ont été bien choisis par leur accessibilité (déclaration de guerre, articles de quotidiens ou de journaux clandestins d’époque, texte du "Chant des partisans"…).

Sûrement un des romans historiques les plus originaux et les plus incisifs (parce que justement refusant les effets percutants pour une approche sensible) sur la France durant la Seconde Guerre mondiale. On notera que les deux héros étant donnés grands lecteurs, se constitue au fil du récit une pertinente anthologie de ce que pouvait lire des jeunes autour de dix ans dans les années trente et quarante.         

coup de coeur !"

La chronique complète est très détaillée, fouillée et on sent le regard habitué de son auteur.

D'ailleurs si vous ne désirez pas trop découvrir la fin de l'histoire,

ne lisez pas la chronique en entier !

Dans notre roman, à Olivier et à moi, il est question du destin de 2 enfants au cœur de la seconde guerre mondiale,

de déportation, d'enfant caché aussi. C'est pourquoi je vous invite à écouter cette chanson 

d'Anne SYLVESTRE - Le p'tit grenier

Pour vous procurer ce livre qui s'adresse aux collégiens mais aussi à un public adulte :

Hugues Facorat éditions - Improbalble librairie - Librairie Quintard

Posté par catibou à 16:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 avril 2016

Il y a de la sorcellerie dans l'air...

Le même jour,

chronique sympatoche pour notre Angèle Démon

Ptit Baluchonesque à Stéphane, l'illustrateur et à moi.

sur le site "Aux douceurs littéraires"

Numérisation_20151013 (2)

et arrivée chez moi d'un carton plein d'Angèle Démon qu'on croyait perdu corps et biens.

Si ce n'est pas de la sorcellerie ça !

N'hésitez pas à lire cette chronique en cliquant le lien donné.

L'abominable jardin d'Angèle Démon chez Ptit Baluchon éditions.

couv Angèle Démon

angeledemon bouquet

 

Posté par catibou à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2015

Méfiez-vous des donzelles... Parole de loup ! fait parler de lui

BBBB

 

Méfiez-vous des donzelles !

C'est le loup qui le l'affirme et il est le narrateur dans cette histoire... 

D'ailleurs il n'est pas très fier de ce qui lui est arrivé.

Ne le répétez à personne nous suggère t-il...

Trop tard ! Certains ont lu l'album et donné leur avis

et c'est à découvrir sur le site de yucca édition à cette page.

Ces compliments sont à partager avec Valérie,

pour ses élégantes et neanmoins rigolotes illustrations.

Posté par catibou à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2015

Balade contée dans "L'abominable jardin d'Angèle Démon" de Catibou et Stéphane Mathieu...

C'était mercredi 10 juin, à La Flocellière,

Angèle Démon a invité les enfants du centre de Loisirs à visiter son jardin...

Merci aux personnes responsables de cette charmante sortie.

Pas trop de pertes à déclarer ???

Vous pouvez en lire le compte-rendu sur le blog

de la bibliothèque de La Flocellière 

et voir les autres photos de la balade !!!

balade Contée Angèle Démon

Encore merci à Nadège et à Valérie qui ont rendu ça possible !!!

angeledemon-w

Posté par catibou à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2015

"Un joli titre pour un album tout mignon qui déborde de tendresse, de poésie, de douceur et d'émotions"

C'est ainsi que commence la chronique de Martine

à propos de l'album "le bébé dans le bidou"

illustré par Elodie Fraysse, justement elle y est pour beaucoup

dans la poésie, la tendresse et la douceur évoquées.

L'album est édité chez P'tit Baluchon

La suite de la chronique est à lire

sur le site "Les lectures de Martine"

09bis

Des jeux sont disponibles sur le site de P'tit Baluchon

Posté par catibou à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

"une histoire originale qui ne manque ni de charme et encore moins de mordant !"

C'est ainsi que "bookinnsofa"

parle de notre album :

Méfiez-vous des donzelles... Parole de Loup !

illustré par Valérie Zloty et édité chez Yucca

Pour lire le reste de la chronique,

et en découvrir d'autres

Il suffit d'aller faire un petit tour sur son site :

Bookinnsofa

Des fiches jeux sont disponibles à cette page, tout en bas,  sur le site de Yucca :

Jeux méfiez-vous des donzelles

page 1 bis-01

Posté par catibou à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]