18 juin 2009

Et si on partait en Ecosse ensemble ??????

Si vous avez envie de suivre nos aventures écossaises,

Allez faire un petit tour ici
Nous ne donnerons pas des nouvelles chaque jour,
mais on tentera d'être régulièrement présent et de vous faire part des petites anecdotes et des belles choses qui pimentent un voyage....

Et on espère bien avoir vos commentaires !!!!!!!!

A bientôt !

P1100166

Posté par catibou à 08:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


17 juin 2009

A la découverte de l'Ecosse

Nous nous apprêtons à faire un grand tour de ce pays.
Donc ce blog se reposera un peu pendant que j'irai à la rencontre de James Matthew Barrie entre autres.

Pour nous mettre en appétit nous avons assisté dimanche dernier
à des
"Jeux traditionnels d'Ecosse Highland Games au château de Bressuire"

Highland_Games_2009

Nous y avon vu ceci :
P1100154   P1100163

P1100172

et aussi cela :

P1100198   P1100228

Le tout accompagné du fameux plat écossais le Haggis ou panse de brebis farcie !!!

Mais oui !!! C'était bon !

Allez ! En route ! On part avec des amis !

Et à bientôt !

Posté par catibou à 18:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juin 2009

Agathe l'arignée mélomane

Exercice créatif de la Luciole Masquée

Sujet : Musique !

Date de début et de fin : jeudi 7 juin jusqu'au jeudi 21 juin.

Illustration : Une illustration par illustrateur.
Contrainte : Harmonisez vos illustrations au thème. What a Face

Texte : Un texte n'excédant pas 10 lignes par auteur.
Contrainte du texte : Harmonisez vos textes au thème. scratch

Publication : Les oeuvres seront publiées sur le portail du forum de la Luciole et sur le Blog de la Luciole

Cette histoire m'a été inspirée par une amie pianiste qui m'a raconté qu'à chaque fois qu'elle venait à son cours de piano, une araignée sortait de son coin, entre un lavabo et un mur et semblait l'écouter !
insectes_araignees_10
Agathe l’araignée attendait ce jour avec fébrilité. A quatorze heures cinquante précises, la sonnette retentissait, à quinze heures la petite Cathy s’asseyait sur le tabouret et ses doigts commençait à parcourir le piano. Et là, Agathe ne pouvant résister, sortait du coin sombre où elle avait tissé sa toile et elle écoutait et admirait la fillette dont les doigts agiles dansaient sur le clavier. Cela lui faisait penser à ses propres pattes lorsqu’elle tissait sa toile. Mais elle ne la quittait pas pour n’importe qui, juste pour Cathy dont le toucher donnait un son de velours à chaque note qu’elle jouait. Peu à peu Agathe dont l’oreille musicale s’était développée, se mit à tisser des portées et des notes, des soupirs, des pauses, des silences et quand un souffle d’air venait faire frémir la toile, on pouvait entendre une musique cristalline venue d’on ne sait où. Alors Agathe vibrait de bonheur !

Posté par catibou à 10:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 juin 2009

La vérité sur la fée Clochette...

Ou Tinker Bell en anglais. Je viens de la lire dans Peter Pan en VO :
"It was not really a light; It  made this light by flashing about so quickly, but it came to rest for a second you saw it was a fairy, no longer than your hand, but still growing. It was a little girl called Tinker Bell exquisitely gowned in a skeleton lef, cut low and square, through which her fugure could be seen to the best advantage. She was slightly inclined to embompoint."
Eh oui, Tinker Bell ne ressemble pas vraiment au portrait qu'en a fait Walt Disney :

f_e_clochette

Posté par catibou à 21:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

émouvant cadeau pour une maman pour l'éternité !

Je viens de recevoir avec une journée d'avance ce joli bouquet :

bouquet

Geste tellement émouvant !
Et comme je redécouvre en même temps les poésies si pures

de Maurice Carême,

je ne peux m'empêcher de vous en faire lire une :

Maman 

J’ai de toi une image 

Qui ne vit qu’en mon cœur. 

Là, tes traits sont si purs 

Que tu n’as aucun âge. 

Là, tu peux me parler 

Sans remuer les lèvres, 

Tu peux me regarder 

Sans ouvrir les paupières. 

Et lorsque le malheur 

M’attend sur le chemin, 

Je le sais par ton cœur 

Qui bat contre le mien.


Maurice Carême.


Mais je pense que comme d'habitude, vous trouverez sur le joli site de Joce

Pirouettes contes

 

toute une sélection de textes, d'illustrations

à propos de la fête des mamans !

Posté par catibou à 16:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


05 juin 2009

Les jolies phrases de James Matthew Barrie

Ce texte est extrait de :
Peter Pan
JM Barrie
PENGUIN
POPULAR CLASSICS

peterpan_010

"What's your name ? he asked.
"Wendy Moira Angela Darling," she replied with some satisfaction. "What's your name ?"
"Peter Pan."
She was already sure that he must be Peter, but it did seem a comparatively short name.
"Is that all ?"
"I'm so sorry," said Wendy Moira Angela.
"It doesn't matter," Peter Gulped.
She asked where he lived.

"Second to the right," sais Peter, "and then straight on till the morning.
"What a funny adress !"
Peter had a sinking. For the first time he felt that perhaps it was a funny adress.
"No it isn't," he said.

Drôle ? Drôle ? Pas tant que ça !
"I mean," wendy said nicely, remembering that she was hostess, "is that what they put on the letters ?"
He wished she had not mentionned letters.
"Don't get any letters," he said contemptuously.
"But your mother get letters ?"
"Don't have a mother," he said. Not only had no mother, but he had not the sightest desire to have one. He thought them very overrated personns. Wendy, however, felt at once that she was in a presence of a tragedy.

....
Peter pense-t-il vraiment que les mamans sont des personnes surestimées ???
En fait, Peter Pan a une grande tristesse en lui !


"You see Wendy, when the first baby laughed for the first time, its laugh broke in thousand pieces, and they all went skipping about, and that was the beginning of fairies."
Tedious talk this, but being a stay-at home she liked it.
"And so," he went on good-naturedly, "there ought to be one fairy for every boy and girl."
"Ought to be ? Isn't there ?"
"No. You see children know such a lot know, they soon don't believe in fairies, and every time a child says, 'I don't believe in fairies', there is a fairy somewhere that falls down dead."

J'adore ce texte ! Et là, le refrain de la chanson de Kate Bush "In search of Peter Pan"

Second star on the right,
Straight on 'til morning.
Second star on the right,
Straight on 'til morning.
Second star on the right,
Straight on 'til morning.



In Search Of Peter Pan Lyrics

Posté par catibou à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2009

joyeux escargot et baveux anniversaire !

Deux zévènements aujourd'hui :

1

bouton2

e
xcellent blog créé par Morgan
au service des auteurs, des illustrateurs, des éditeurs
et surtout de la littérature jeunesse
fête ses "un an"
Pour l'occasion, Morgan a eu une excellente idée !
Bon anniversaire à Papier de soie, Morgan !

2

 
Gratouille

a lancé aux auteurs et aux illustrateurs un petit défi sur le thème de l'escargot.
Elle poste les travaux de chacun au fur et à mesure de leur arrivée.

Allez-y faire un tour pour lire mon portrait de Jean l'escargot,  celui de Jojo
, celui réalisé par Ojni....

J'ai commis aussi le portrait de Hugues l'escargot et commencé celui de Louloute l'escargotte.

Je les enverrai bientôt à Gratouille !

Sympa l'initiative, Gratouille !

escargot

Posté par catibou à 20:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Petite main abandonnée à tendre et grande main

petite_main_et_grande_main_2

Douce petite main abandonnée à tendre main !
Quel joli et fragile trésor
Cette belle image me fait penser à la non moins belle chanson de Sting :

Posté par catibou à 16:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 mai 2009

Les lunettes du contremaître

Ce texte m'a été inspiré par l'émission "Là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet sur Inter. Un jour où le thème traité était les conditions de travail dans les usines de la famille Parisot une génération avant. Je n'ai pas décrit la réalité, je me suis inspirée de l'émission.

Je haïssais le contremaître : Grâce à ses lunettes il voyait tout. Vêtu d’une blouse grise, avançant lentement dans les allées de l’atelier de l’usine textile où je travaillais, il traquait chaque seconde perdue pour la rentabilité. Le bruit des machines couvrait celui de ses pas et nous ne l’entendions pas arriver. Mais nous pouvions sentir son regard perçant tel les aiguilles qui traversaient inlassablement les pièces de tissu que nous assemblions.

Je haïssais ces lunettes d’écaille noire. Quelquefois elles glissaient le long de son nez lorsqu’il approchait l’une d’entre nous pour lui intimer de ne pas bavarder. Nous n’avions aucun droit sauf celui de travailler, il nous était interdit de tourner la tête, d’aller aux toilettes et même de manger. Huit heures sans manger !

Un jour qu’il m’avait aperçu faisant un signe de la main à une autre ouvrière, il s’approcha de moi l’air vicieux, une remarque cinglante déjà prête dans la bouche, ses lunettes au bout de son nez. Mais à ce moment un manutentionnaire qui portait un lourd carton passa à côté de lui, le bouscula involontairement au moment même où il me demandait de me lever. Ses lunettes tombèrent sur le sol à la seconde où je me redressais et je posai le pied dessus comme par inadvertance. J’entendis avec un plaisir immense le verre se briser. Toutes les machines s’arrêtèrent dans un silence de mort. Je pris un air désolé.

lunettes

 

Il hurla :
- Qu’est-ce que vous attendez ! Reprenez le travail !

Puis il m’ordonna de me rasseoir et ramassa ses lunettes tordues et aux verres brisés.
Les machines reprirent leur vrombissement et l’atelier retrouva son atmosphère de ruche. Mais le contremaître en même temps que ses lunettes avait perdu à tout jamais un peu de son autorité.

Les  créations des autres lucioles sur le thème des lunettes,

textes et dessins sont sur le blog de la luciole masquée

Posté par catibou à 23:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 mai 2009

La scottish à Luc, petit bonheur du jour

Mélange de recherche et de hasard, nous sommes tombé sur :

la scottish à Luc !


Et il me semble bien que Luc est un vieux copain de lycée

et je ne suis pas étonnée de le découvrir homme de spectacle !

Savourez

Posté par catibou à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]