21 octobre 2008

Un article pour Bénédicte, Joce Et moi dans La Classe Maternelle

article1

article2

A mon sujet, il y a une petite erreur, mais ce n'est pas grave. Les livres, je les ai écrits pas publiés malheureusement !

article3

Allez découvrir le travail de Joce, c'est par ici :

Pirouettes contes

Et celui de Bénédicte, c'est par là :

La vache sans taches ou... presque !

Posté par catibou à 14:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


19 octobre 2008

Mes carnets de voyages : récapitulatif

J'ai présenté trois carnets de voyage en 2006, 2007, 2008

Ils ont eu la chance d'être sélectionnés à chaque fois parmi les finalistes

En 2006, un voyage anglais

parmi les 10 finalistes et lauréat (premier prix) avec ALain Rey comme président du jury

couverture

En 2007 un voyage à Gand : parmi les 30 finalistes

couverture_Gand001

En 2008, un voyage allemand réel et imaginaire, parmi les 10 finalistes :

couverture_all001

Posté par catibou à 22:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2008 Remise du prix George Sand

Premier prix : le voyage d'une famille sur un cargo jusqu'en Afrique. Très drôle.

Deuxième prix : Voyage immobile d'une personne qui attend un improbable visa dans une ambassade.

Troisième prix : Un voyage au Vietnam en aïku

Quelques photos de cette superbe journée :

D'abord les carnets, très riches sur la forme et sur le fond, très denses.

P1090055   P1090058

P1090061   P1090062

P1090063   P1090070

P1090065   P1090057

Le petit tout mignon au-dessus est celui de Delphine et il raconte un joli voyage au pays du hasard !

P1090067   P1090069

P1090074   P1090076

P1090079

Florence Aubenas, présidente du jury et Georges Buisson le grand organisateur de tout ceci et responsable des monuments historiques à Bourges et administrateur du domaine de Nohant.

J'ai pu faire dédicacer mon carnet par quelques membres du jury et ils ont aimé mon travail !

Mais j'ai surtout eu le plaisir de passer l'après-midi en compagnie de Delphine Canadinhas qui a toujours présenté de jolis carnets à ce beau prix Flaubert. La preuve :

P1090080

J'ai pu lire son joli petit livre : Le chien qui aimait les avions.

Je ne sais pas comment c'est arrivé, j'avais soudain un adorable lutin dans les bras !

Et là moi et Florence Aubenas :

P1090081

Alors qu'on parle de mon carnet, le petit lutin est toujours-là !

Posté par catibou à 22:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 octobre 2008

Remise du prix George Sand 2008

C'est dimanche 19 octobre et ça se passe à Nohant !

Et pour les petits curieux qui passeraient pour voir :

non je n'ai pas gagné l'un des trois prix, on ne m'a pas téléphoné ce soir(samedi).

Je connaîtrai le nom des trois gagnants dimanche après-midi lorsque je serai à Nohant-Vic.

Demain Dès que JJ rentre de sa garde nous y partons. Il me tarde de feuilleter tous ces magnifiques carnets qui seront exposés et particulèrement celui de Delphine Canadinhas. Cette année Florence Aubenas est la présidente du jury. L'année dernière, je n'ai pas pu m'y rendre et je l'ai regretté.

Demandez l'prograaaaaaamme !!!!!!!!!

dimanche_19_octobre_2008001     dimanche_19_octobre_2008002

Posté par catibou à 11:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 octobre 2008

"L'hôpital du futur" est sorti !!!!

Qu'on se le dise !!!

futur001  futur002

futur003

Bientôt des photos sur cet évènement national, puisque le livre parait dans toute la France et que l'argent sera intégralement reversé pour financer des opérations culturelles qui seront organisées dans les services de pédiatrie des CHU participants.

Il est édité gracieusement par les éditions Petit à Petit.

L'hôpital Rousseau nous accueilli. On nous fait un petit speech sur les partenaires de l'opération du Prix Flaubert, On nous a projeté un film sur l'historique de cette édition et des deux précédente : Nous avons pu voir une magnifique fresque réalisée grâce à l'argent récolté par la vente des livres.

Enfin on nous a offert une petite collation.

J'ai eu le grand, très grand plaisir de rencontrer Marie, oui Marie Zimmer et de partager quelques instants fort agréables avec elle avant de la remettre sur le bon chemin, je l'espère, vers la gare de l'est !

Si elle est bien rentrée vous aurez bientôt chez elle un reportage photo !

Enfin si elle, son illustrateur Pascal et Nora ont réussi à rentrer. Quand je pense que je suis peut-être la dernière à les avoir vu vivants !!!!

Avis de recherche :

à 14 heures 30, ils se dirigeaient vers le métro Picpus, une prémonition ce drôle de nom ?????

Voici deux photos qui viennent de l'appareil de Marie :

IMG_9766

Nous voici tous ensemble tenant le livre.

J'ai pu lire à tous le petit mot que m'avait confié Lutin qui était triste de ne pas pouvoir être parmi nous, Marie et moi l'avons regrettée aussi ! Et Marie m'a fait tenir le livre à la page du texte de Lutin : "Mooncity,  l'hôpital du futur."

IMG_9772

A gauche, Tony Emeriau, l'illustrateur de ma nouvelle : Le chagrin du robot, et à droite c'est Marie !!!

Le grand monsieur à la cravate rose sur la photo du haut et à gauche et à l'air sympathique, et il n'en n'avait pas que l'air, est le créateur du prix Flaubert : c'est lui qui a eu l'idée des trois sujets proposés. Il s'appelle Rémi.

Marie et moi avons eu beaucoup de chance avec nos hôpitaux respectifs : nous avons été associées d'un bout à l'autre  à ce superbe prix Flaubert.

Pour ma part je remercie de tout coeur l'hôpital d'Angers et son service de communication à travers la personne d'Anita Rénier qui était présente hier à l'hôpital Trousseau qui nous a accueillis. Il faut que je remercie également Tony Emeriau pour son illustration.

P1090037   P1090038

A gauche : moi, Tony Emeriau, Anita Rénier.

A droite : Au resto, Rémi Heym de Rouen, Anita Rénier; Tony Emeriau

  P1090041   P1090042

Au café à Côté : Marie, Nora, Pascal, l'illustrateur de Marie en train de dessiner sur  mon livre.

Posté par catibou à 22:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


11 octobre 2008

Mon drôle de conte à rebours

Mon drôle de conte à rebours écrit par ... moi et illustré par Nomy

Où vont-ils à votre avis en pleine nuit ?

J'adoooooore cette illustration    !!!

15p7u

Posté par catibou à 16:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Le petit Praton rouge de Pit & Rik

Je vous propose une version très

déCaLéE

du petit chaperon rouge écrite et composée par Pit & Rik. En fait je l'ai entendue "dire" dans une pièce de théatre donnée à la médiathèque de ma "grande" ville voisine par la troupe de théatre de ladite ville. C'est la deuxième fois que j'entends cette actrice dire ce texte et c'est une véritable performance ! Nous somme sortis de la médiathèque avec des rires pleins la tête. En ces temps économiques plus que  maussades, ça fait vraiment du bien !

Euh... c'est pas vraiment pour les petits n'enfants !!!!!

Je vous laisse savourer :

Le petit praton rouge

A n'était né fois p'tite pétasse qué n'était toute mitoufflée dé rouge et qué né s'appelait lé p'tit Praton rouge.
La Mammou de Praton né dit un jour à te fille : "Hé, né Praton, té né vas naller chez la grommémé pour lui porter sa tarte vermeille et né boîte de bonbons tutus ; mais attention lé Praton, faut pas né passer par né sex shop, et surtout né pas parler à Loulou Bécane, te wou !!"
Mais le Praton rouge né vacciné et y né fait les quatre cent clowns ! Né schnouff, né p'tit pétard, et né gring à toutes kes sornettes dé rachélemmes !! Oh !!
Mais Loulou Bécane, te wou, né ravisse né Praton rouge et né tire né baveuse, jusqu'à né panards quand né voit lé bas grésilles et les protège-titis dés p'tit Praton rouge.

- Broum, broum, broum, salut lé Praton rouge !
Broum, broum, broum, hé lé Praton, té n'as vu la nouvelle bécane ?
- Tiens, mais né cravaille maintenant Loulou ?
Et comment é n'a eu le flouss pour nacheter lé bécane ?
- Hé lé Sédic et lé chomedu !!
- Et que ne c'est lé bécane ?
- Ben cé né nouvelle Wasaki né mette cube, avec né pot à barbe ; allez lé Praton, pose tutu sur né biplace !

[chanté]
Broum broum broum
Allons chez grommémé
Broum broum broum
Allons nous éclater, yé!
Broum broum broum
On va tout saccager
Non non non
Nous voilà arrivés...

- Lé Praton né tire né binette chéra et le chillette ne gring. La grommémé né fait :
- Tiens ! Qué né c'est qué gring ?
- C'est lé Praton rouge avec né topin lé pounk.
Et porne que n'avait lé grandes norelles lé topin dé Praton ?
- Hé, c'est quand nétait louveteau, la casquette à norelles l'était trop crop'tite !!
- Et porne que né tout noir né topin dé Praton?
- Hé c'est pasque né cassé la gueule à bécane.
- Et porne qu la lé gros nez né topin dé Praton?
- C'est pasque né narménien.
- Et porne que la grommémé la une grande gueule ?
- Hé pornieux mangé tewou !
Et la grommémé né croque te wou et né sé casse avec lé bécane...

PIt___Rik

Ils ont "commis" beaucoup d'autres parodies aux titres très drôles :

Le rat débile et le rat méchant

La mièvre et la tordue

La cicrane et la fourmi

.....

Mais allez plutôt visiter leur site officiel !

Posté par catibou à 15:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 octobre 2008

"Le chien qui aimait les avions" par Delphine Canadinhas

La première personne avec qui j'ai travaillé en littérature jeunesse vient de sortir son premier album, hélas pas avec moi mais toute seule comme une grande !

J'avais eu la chance de le lire avant sa sortie, Delphine me l'ayant envoyé par mail. C'est une belle , poétique et originale histoire d'amitié avec une très belle fin ! Lisez-la vous même, je vous la recommande chaudement.

Delphine dédicacera cet album le samedi 29 novembre au salon de Montreuil sur le stand de MOTUS

canadinhasavion0908

J'en profite pour faire un petit lien vers le blog de Delphine Canadinhas

et , on parle de cet album !

Bonne lecture !

Posté par catibou à 08:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 octobre 2008

"Les dents du bonheur"

aaa001

Gabriel malgré ses dents du bonheurs, traîne son mal-être. A sept ans il a appris de ses parents qu'il avait été adopté alors que sa soeur est leur "véritable" enfant. Douze ans plus tard, alors que tant de questions se posent à lui à propos des circonstances de sa naissance, à propos de ses vrais parents, il décide de partir à la recherche de la vérité. Il sèche le lycée, inqiète ses parents, et sa quête va le mener jusqu'aux Beaux Arts.

Ce texte est extrèmement bien écrit à la première personne, avec des phrases incisives, brèves.  On est dans la tête de Gabriel, on ose à peine respirer, il pourrait nous entendre et nous envoyer une de ses répliques bien assénées, tant il est à fleur de peau, tendu comme un arc.

Mais plus que la vérité formelle, apparente, c'est autre chose que la vie va lui révéler et page 68, j'ai du attraper un mouchoir en papier vite fait !

aaa002

Si vous voulez découvrir l'univers de Dorothée Piatek, c'est ici

J'ai lu aussi : Je marchais malgré moi dans les pas du diable, sélectionné pour de nombreux prix et récompensé par deux, rien que ça, mazette, J'en parlerai une autre fois.

Posté par catibou à 12:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 octobre 2008

"T'es toi quand tu parles"

Samedi 27 septembre j'ai assisté à une journée d'intervention de Jacques Salomé.

Qui est-il ?

Sur la quatrième de couverture d'un de ses livres, on peut lire :

Jacques Salomé, diplômé en psychiatrie sociale et formateur en communication, est bien connu pour le succès hors du commun de ses conférences et pour ses ouvrages sur la communication dans le couple et la famille : Il est l'auteur du best seller, Parle-moi... j'ai des choses à te dire.

J'avais déjà lu :

"Contes à guérir, contes à grandir" qui m'avait impressionné.

Salom__003

Puis grâce à Lolo, j'ai connu sa

"Prière secrète d'un enfant à ses parents"

que j'avais affichée en grand à la porte de ma classe.

Mais le voir tout une journée est un moment spécial. Au-delà de l'aspect charismatique du personnage, ses paroles paraissent pleines de bon sens et j'aurais aimé les entendre bien plus tôt dans ma vie.

Il enseigne "une grammaire relationnelle" destinée à améliorer la communication dans la famille et ailleurs.

Il a toujours sur la scène de grandes écharpes qui symbolisent les relations entre deux personnes

P1090033

Nous passons notre vie à  envoyer et à recevoir des messages positifs mais aussi négatifs et.... toxiques. Certains de ces messages toxiques sont très violents et font souffrir quelquefois tout au long d'une vie : Jacques Salomé dit qu'il faut les renvoyer à leurs auteurs, sans agressivité, en les symbolisant mais sans confondre l'auteur et son acte. Si par exemple votre père vous a fait souffrir parce qu'il vous rêvait autrement que vous n'êtes, vous dessinez un enfant sur une feuille et vous le lui "rendez " en lui expliquant que vous n'êtes pas cet enfant-là mais que vous êtes vous-même.

Il dit même que si nous ne renvoyons pas ces messages hautement toxiques , on a alors une bombe à retardement dans le corps, et que ceci peut être cause de maladies graves.

Il dit aussi : Une relation pour rester vivante doit être nourrie de messages positifs. Cela est "énergétigène, augmente la confiance en soi, l'estime de soi ...Il dit encore : Les enfants ont des désirs et des besoins et les parents devraient toujours répondre aux demandes des enfants : Je suis là pour satisfaire tes besoins et non pas tes désirs.

Salom__004     Salom__005

Une relation a quatre voies : donner recevoir demander refuser et il faut tenter d'équilibrer ces quatre parties.

Nous avons des besoins relationnels : Notre rôle de parent est de répondre à ces besoins.

Salom__1001     Salom__2002

Enfin, il a parlé de l'enfant qui a depuis sa naissance une maman qui donne et reçoit et un beau jour la maman se transforme en mère qui demande et refuse. Même chose pour le papa qui devient un père.

Mais si vous avez l'occasion, n'hésitez pas à aller le voir, vous apprendrez beaucoup à travers ses paroles et à travers ses livres.

Posté par catibou à 22:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]